Sections

Mobilisation pour sauver l'église de Montebello


Publié le 3 mai 2017

La population est invitée à donner généreusement et soumettre ses suggestions afin d’amasser des fonds pour aider à la rénovation de l'église.

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

PATRIMOINE. Une levée de fonds visant la sauvegarde de l'église de Montebello a été officiellement lancée, le 3 mai, au Château Montebello.  

Les supports de la toiture de l'église sont grandement altérés, occasionnant un problème de sécurité du bâtiment, selon la municipalité de Montebello et la Fabrique Notre-Dame-de-Bonsecours qui veulent sauver l'endroit en raison de sa valeur historique et patrimoniale. «Montebello est le pôle touristique de la MRC de Papineau et l'église est notre patrimoine et un attrait touristique important. Elle  représente l'histoire des gens de la municipalité», selon le maire de Montebello, Luc Ménard, qui ajoute que l'église devrait devenir, à moyen terme, un centre communautaire qui pourrait accueillir différents événements. Par exemple, des concerts pourraient y être organisés régulièrement puisque l’endroit propose une acoustique architecturale intéressante, estime-t-il. M. Ménard précise que la municipalité pourra investir des sommes pour rénover l'église puisqu'elle est citée comme étant un bâtiment patrimonial.

En établissant un diagnostic précis des problèmes à régler, tel que demandé par le Conseil du patrimoine religieux du Québec, il a été évalué que l'ensemble des travaux nécessaires dépasse le million de dollars. Déjà 237 000 $ ont été investis pour faire le diagnostic et sécuriser l'église temporairement. Au total, un autre 700 000 $ devra être injecté pour la sécurisation structurelle, dont 30 % devra provenir de la Fabrique et 70 % du Conseil du patrimoine religieux du Québec. «Pour nous, l'église c'est le cœur du village. […] Je pense que par la présence des gens ce soir, on peut dire que les gens sont très attachés à ce bâtiment qui va devenir autre chose que du culte éventuellement», croit le chargé de projet pour les rénovations de l'église et aussi membre de la fabrique, Pierre Ippersiel.

De voir qu’il y a des gens qui travaillent encore à conserver l’œuvre de mon arrière-grand-père me touche profondément.

Henri Bourassa

Il explique que cette paroisse, qui dessert les citoyens de Montebello et de Notre-Dame-de-Bonsecours, est la plus vieille de l'Outaouais. C’est l'architecte Napoléon Bourassa, gendre du Seigneur Louis-Joseph Papineau, qui a réalisé l'église en 1895 au coût de 19 000 $. Lors du lancement de la levée de fonds, l'arrière-petit-fils de Napoléon Bourassa, Henri Bourassa, a pris la parole pour louanger l'initiative visant la sauvegarde du bâtiment. «Je suis très fièr et ma famille aussi. De voir qu’il y a des gens qui travaillent encore à conserver l’œuvre de mon arrière-grand-père me touche profondément», confie-t-il.