Sections

Le travail d’équipe à l’honneur lors des inondations


Publié le 30 avril 2017

Les pompiers de Saint-André-Avellin et de Notre-Dame-de-la-Paix ont travaillé ensemble lors des inondations.

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

INONDATIONS. Les élus de Saint-André-Avellin ont tenu un dîner-partage réunissant les sinistrés et les gens ayant donné un coup de main lors des inondations. 

L’événement a eu lieu à la caserne de Saint-André-Avellin, puisqu’il visait principalement à souligner le travail acharné des pompiers de la municipalité et de ceux de Notre-Dame-de-la-Paix qui ont été appelés en renfort pour aider à maîtriser la situation. «Les pompiers ont travaillé très fort. La rue Principale devait être surveillée 24 h par jour durant toute la semaine», remarque la maire de Saint-André-Avellin, Thérèse Whissell, qui remercie l’ensemble des partenaires ayant aidé. Le coordonnateur des mesures d'urgence, Pierre Cousineau, est lui aussi bien heureux de l’entraide qu’il a observé lors de cette situation. «Tout le monde a travaillé main dans la main. Il n’y a aucun problème qu’on n’a pas réussi à régler. Il n’y a aucun problème auquel on n’était pas préparé. On avait des plans A et B et parfois même des plans C. On était prêt à toutes éventualités», assure-t-il.

Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

Des casquettes à l’effigie de la municipalité avec l’inscription «Inondation 2017» brodée à l’arrière ont été remises aux pompiers en signe de reconnaissance. Le capitaine adjoint à la caserne de Saint-André-Avellin, Richard Parisien, mentionne que le travail d’équipe a été la clé lors de cette situation. «Physiquement les gars étaient fatigués, car c’était de longues heures. De vendredi à samedi, on a fait 24h sans arrêt et ça devenait épuisant. Heureusement, on a bien travaillé en équipe», fait savoir celui qui était le directeur du service des incendies par intérim durant l’inondation. «En 18 ans de carrière, c’était la première fois que j’étais directeur pendant une semaine. Ç’a été une bonne expérience», dit-il bien heureux d’avoir pu compter sur l’aide des pompiers de Notre-Dame-de-la-Paix. Le maire et pompier de Notre-Dame-de-la-Paix, Daniel Bock, était bien heureux de prêter main-forte avec son équipe à la municipalité voisine. «Ç’a été intense et ça prenait du jus de bras comme on dit», souligne-t-il.   

Ç’a été un très beau travail d’équipe et je pense que c’est ça qui a été la clé!

Richard Parisien

Récemment, les sinistrés ont pris part à des rencontres au sujet de l’aide financière disponible pour réparer les dégâts causés par l’eau. Les citoyens interrogés, lors du dîner-partage, ont confié avoir apprécié le soutien de la municipalité et des pompiers lors des inondations. «Ils ont amené des sacs de sable pour m’aider à bloquer mes fenêtres. Ils ont aussi aidé à la circulation dans le village», informe André Lavigne, dont le garage a été complètement inondé. «On n’avait même pas téléphoné et ils sont venus nous voir pour nous donner des poches de sables. Ça a grandement limité les dégâts», selon un autre citoyen, Jean-Yves Céré, qui avoue avoir trouvé la situation inquiétante. «Le chemin n’était pas praticable pendant une semaine et je devais utiliser le bateau pour me rendre et sortir de chez moi. […] Avec six pompes, on est venu à bout de faire sortir l’eau qui rentrait à mesure», raconte-t-il.