Sections

Terminé les dossiers papier à la Coop de santé


Publié le 18 avril 2017

Le député de Papineau, Alexandre Iracà, a offert 3100 $ à la Coopérative de santé du nord de la Petite-Nation pour l’achat d’équipement.

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

CHÉNÉVILLE. La Coopérative de santé du nord de la Petite-Nation fonctionne maintenant avec des dossiers médicaux électroniques (DMÉ).

«Dès le début du projet, quand on a commencé en 2012, la Coopérative on voulait en être une sans papier», lance d’entrée de jeu la présidente de la Coop de santé du nord de la Petite-Nation, Lise Villeneuve. Selon elle, l’infirmière praticienne spécialisée et le médecin de la Coop attendaient avec impatience ce virage électronique qu’ils ont rapidement adopté. «Ils ont une pratique professionnelle à distance et ne travaillent jamais ensemble. Au niveau de la communication, c’était beaucoup plus complexe en ayant des dossiers papier. Maintenant, ils peuvent consulter les dossiers sur leur ordinateur, leur tablette ou leur téléphone intelligent rapidement et au même moment. Ça permet de faire des suivis beaucoup plus efficaces», informe Mme Villeneuve.

De plus, elle mentionne qu’il commençait à être difficile d’entreposer les dossiers papier des patients. «Comme on se voulait un établissement sans papier, on n’avait pas beaucoup d’espace physique pour garder nos dossiers. En janvier, on était à environ 400 dossiers papier et ça prenait de la place», dit celle qui croit que ce changement favorisera le recrutement. «Les jeunes médecins n’utilisent plus le papier. Ils utilisent directement la tablette. Pour le recrutement, c’est un élément attractif important», affirme-t-elle en ajoutant que le système utilisé est le même qu’à la Coop santé de la Basse-Lièvre. Aussi, ce système permet d’inscrire des tests effectués ailleurs directement dans le dossier des patients de la Petite-Nation.  

Au total, l’implantation des DMÉ a coûté environ 10 000 $ à la Coop qui devra également débourser entre 3000 et 5000 $ annuellement pour renouveler la licence. Pour obtenir cette somme, la Coop a reçu 10 000 $ de la Fédération Interprofessionnelle de la santé (FIQ), 2500 $ de la part de la Caisse Desjardins et 3100 $ provenant du député de Papineau, Alexandre Iracà, qui a annoncé sa contribution financière en conférence de presse. «C'est important d'avoir des soins de qualité. Je me suis inscrit comme membre à la Coopérative de santé, ici à Chénéville, récemment. Il y a de bons services qui se donnent ici, donc j'encourage les citoyens de la Petite-Nation à se procurer une carte de membre», a mentionné M. Iracà.

La Coop de santé du nord de la Petite-Nation compte actuellement 690 membres. Le coût pour devenir membre est de 50 $.