Sections

Jacques Maillé sollicite un deuxième mandat


Publié le 12 juillet 2017

Le maire de Lac-Simon Jacques Maillé veut garder son poste actuel à la suite des élections municipales.

©Photo gracieuseté

ÉLECTIONS. Le maire de Lac-Simon Jacques Maillé brigue un second mandat à la mairie. De plus, il a rassemblé des candidats aux postes de conseiller qui se présenteront sous la bannière de l’Équipe Jacques Maillé.

«Mon intention c’est de poursuivre le développement du territoire et assurer une ferme gestion des finances publiques comme l’équipe le fait depuis quatre ans», annonce M. Maillé. Lorsque venu le moment de lui demander les projets réalisés durant le présent mandat, celui-ci avait une longue liste à énumérer. L’aménagement de l’Écocentre, d’infrastructures pour desservir l’Hôtel de Ville, de quais pour les résidents de l’île du Canard Blanc et de nombreux chemins, comme celui du Parc, font partie de sa liste. Également, un code d’éthique et de déontologie pour les employés de la municipalité a été adopté, en plus d’une politique de communication qui comprend l’enregistrement des séances municipales et plusieurs autres réalisations ont vu le jour depuis 2013. «On en a fait beaucoup», mentionne le maire qui a d’autres projets en tête.

Le projet de construction de l’Hôtel de Ville et de la salle multifonctionnelle lui tient à cœur. «Depuis neuf ans, on fait des études et je pense qu’il est temps de passer à sa réalisation avec le consentement des citoyens, affirme M. Maillé Il ajoute que l’asphaltage de chemins, des modifications au niveau des règlements d’urbanisme, la réfection des berges, la mise en place du compostage et de la politique de Municipalité amie des aînés sont à prévoir s’il est réélu. «On va tenir compte de ce que les gens vont nous avoir demandé», assure celui qui avait été directeur général de Lac-Simon pendant quatre ans avant d’être élu maire en 2013.

On a fait beaucoup de réalisations depuis quatre ans et on veut continuer encore un autre quatre ans à réaliser des projets qui font en sorte qu’on développe notre territoire en assurant une ferme gestion des dépenses publiques.

Jacques Maillé

Dans la dernière année, la municipalité a attiré l’attention en raison de l’expulsion de deux conseillères, Chantal Crête et Odette Hébert, des assemblées plénières. Lors de l’une de ces rencontres, cet hiver, les policiers ont dû se présenter sur place. Cependant, M. Maillé confie n’avoir aucun problème à travailler avec elles. «Habituellement, on travaille en harmonie les membres de mon équipe, l’équipe Jacques Maillé, et c’est sûr qu’elles ont été mises de côté pour les plénières. Elles sont là lors des conseils et je n’ai aucun problème avec ces deux personnes actuellement», dit-il.

À la suite des élections municipales, M. Maillé aimerait tout de même que les six sièges du conseil soient occupés par des membres de l’Équipe Jacques Maillé. Lucie Bélanger, Louise Houle Richard, Jean-François David, René Langevin, Michel Lavigne, Gilles Robillard sont les membres de l’Équipe Jacques Maillé pour le scrutin du 5 novembre. «Ce sont des femmes et des hommes qui sont des professionnels et qui ont une vaste expérience de l’administration publique, du monde des affaires et du domaine social», fait-il savoir pour résumer son équipe qui ira à la rencontre des citoyens dès le mois d’août pour écouter leurs besoins.