Sections

Notre-Dame-de-la-Salette inaugure son relais touristique


Publié le 30 août 2017

Le gestionnaire chez Parkbridge André Lapointe, l’historien Pierre-Louis Lapointe, le maire Denis Légaré et le député Alexandre Iracà ont procédé à l’inauguration du relais touristique le 30 août.

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

CANOTS. La municipalité de Notre-Dame-de-la-Salette a procédé à l’ouverture officielle de son relais d’information touristique, situé au 1515 route 309, qui accueille déjà des visiteurs depuis le début de l’été.

Cette nouvelle installation se veut une halte routière, avec des toilettes, la connexion Wi-fi, où il est possible de contempler des œuvres d’artistes locaux, d’acheter des produits du terroir confectionnés par le Cercle de fermières et d’en savoir plus sur l’histoire de la municipalité. Bien entendu, comme l’indique la grande affiche installée à l’avant du relais touristique, il est possible d’y louer des canots pour aller se promener sur la Rivière du Lièvre. «Le bâtiment qui se rattache au projet servira, principalement, à fournir une halte accueillante aux passants, à dévoiler nos principaux attraits, à développer le canot sur la rivière, ainsi qu’à faire connaître notre histoire, nos commerces, nos artistes et nos artisans», souligne le maire de Notre-Dame-de-la-Salette, Denis Légaré.

Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

Depuis son ouverture en début d’été, le maire note déjà des retombées positives pour sa municipalité grâce au relais touristique. «Il y a une famille d’artistes de la France qui est arrêtée au relais cet été. Ils ont tellement été bien reçus qu’ils ont décidé de déménager dans la municipalité cet automne. Ce sont des souffleurs de verre et ils vont offrir des ateliers ici», se réjouit celui qui tente depuis longtemps de trouver des façons d’attirer de nouveaux résidents dans sa localité pour freiner la dévitalisation du village. «Si on est capables de vendre une maison par année à quelqu’un qui peut contribuer au développement social et économique dans la municipalité grâce au relais, ce serait merveilleux», espère M. Légaré qui spécifie que l’ouverture du relais touristique a créé trois nouveaux emplois.

Cet outil de développement est un investissement majeur dans le futur de notre village. Le relais offre gratuitement dans un décor enchanteur, 24h par jour, le wi-fi, des toilettes propres, un téléphone d’urgence, une carte de la région et de la municipalité, ainsi qu’une aire de repos sécuritaire éclairée la nuit.

Denis Légaré

 Au total, la réalisation de ce relais d’information touristique aura coûté aux alentours de 140 000 $, dont 10 000 $ provenant de Notre-Dame-de-la-Salette, mentionne le maire Denis Légaré. Il précise que les deux plus gros partenaires de la municipalité dans la réalisation de ce projet sont Parkbridge, propriétaire et exploitant du Camping Royal Papineau, qui a donné le bâtiment d’une valeur de 44 000 $, ainsi que la MRC des Collines-de-l’Outaouais qui a donné plus de 70 000 $. Énergie Brookfield et les députés Alexandre Iracà et Stéphane Lauzon ont aussi contribué financièrement au projet. «C’est important d’avoir un endroit comme celui-là qui est visible et juste à côté de la route principale», indique M. Iracà qui est bien heureux que l’histoire du secteur soit mise en valeur au relais touristique, notamment grâce à un montage photo diffusé sur un écran. L’historien Pierre-Louis Lapointe, qui a réalisé le montage photo, a de grandes attentes quant à l’ouverture du relais touristique. «C’est un premier geste qui va peut-être permettre d’avoir un circuit touristique qui fait découvrir l’histoire de la région», aimerait celui qui a mentionné être ravi que Parkbridge participe au développement de la région.     

Le gestionnaire de propriété au Royal Papineau, André Lapointe, est bien heureux de s’être entendu avec la municipalité pour leur céder le bâtiment. «On travaille toujours en collaboration avec la municipalité et on est très contents de travailler dans un milieu aussi prospère au niveau communautaire et de la qualité des gens», explique celui qui ajoute vouloir continuer à développer des projets en partenariat avec la municipalité. «On a une entente qui s’en vient bientôt qui va permettre aux citoyens de Notre-Dame-de-la-Salette d’accéder à la plage et aux installations du camping.» À noter que M. Lapointe informe aussi que 52 emplois seront créés dans son camping, dans les prochaines années, en raison d’importants investissements. Il espère que plusieurs résidents locaux postuleront pour occuper ces différents postes.