Il sera impossible d'entrer dans la mine Wallingford-Back


Publié le 19 avril 2017

Le plan de sécurisation de la mine sera présenté demain à 10h au conseil des maires de la MRC de Papineau.

©Photo TC Media- Louis-Charles Poulin

SÉCURISATION. Comme prévu, les élus de la MRC de Papineau ont pris connaissance, aujourd'hui, du plan de sécurisation du site de la mine Wallingford-Back déposé par le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN).

Les élus ont accepté à l'unanimité la proposition du MERN qui est de sécuriser l'endroit afin que les gens n'aient plus accès au site.

C'est la meilleure solution qu'on pouvait avoir.

-Benoit Lauzon  

Cette décision fait suite à la demande de la municipalité de Mulgrave-et-Derry de sécuriser la mine pour que les nombreux visiteurs n'y aient plus accès. Rappelons que plusieurs voisins de la mine ont été accommodés par les nombreux  visiteurs qui envahissaient l'endroit chaque fin de semaine.

D'ailleurs, un propriétaire d'un chalet situé proche de la mine était présent au conseil des maires pour s'assurer que le site serait sécurisé.

Ce sera le cas, car les gens n'y auront plus du tout accès.  «Il va y avoir des barreaux coulés dans le ciment», avait annoncé le porte-parole du MERN, Sylvain Carrier à TC Media. Il avait ajouté qu’il ne serait pas possible de créer des brèches, comme c’était le cas dans la clôture qui sécurise présentement l’endroit.

«Ça n'empêchera pas les gens d'aller à la mine, mais ça va tuer l'engouement», a affirmé le maire de Saint-Sixte, André Bélisle au moment d'adopter la résolution.

Selon le maire de Thurso, Benoit Lauzon, il s'agit de la meilleure solution, car le site sera sécurisé empêchant les gens d'y entrer et de s'y faire des blessures à cause des risques d'éboulements. Toutefois, en cas d'un projet touristique éventuel, il serait possible d'enlever la sécurisation.

La préfète de la MRC de Papineau, Paulette Lalande, approuve aussi cette solution. «Ça va sécuriser la mine, sans faire de dynamitage, et pour nous ça s'arrête là», a-t-elle déclaré en ajoutant que «l'acceptabilité sociale sera toujours une préoccupation pour protéger les gens de chez nous.»   

Le maire de Mulgrave-et-Derry, Michael Kane, est bien heureux de ce dénouement. «Je pense qu'il y a déjà un appui pour la municipalité, pour les citoyens et pour l'acceptabilité sociale, a-t-il mentionné. La MRC et le ministère ne vont pas à l'encontre de la volonté du milieu. Tout le monde dit la même chose : il faut respecter la volonté du milieu.»

Le maire de Namur, Gilbert Dardel, pense que ce site aurait pu attirer des gens qui aiment les sports extrêmes ou ce genre d'endroit. Il a exprimé son point de vue lors du conseil des maires.  

Malgré sa sortie, la résolution approuvant le plan a été adoptée de façon unanime.  

Le MERN présentera le plan de sécurisation demain à 10h à la MRC de Papineau aux Amis de la Mine Back, aux citoyens de Mulgrave-et-Derry et aux membres de la table forêt.

Quelques mesures mises en place 

Tranchée dans les chemins

Des barreaux en béton aux trois entrées

Clôture ancrée dans le sol