Nouvelle entente pour le Domaine des Pères

Publié le 23 mars 2017

Le Domaine des Pères, qui figure au Répertoire du patrimoine culturel du Québec, avait été vendu en mars 2014 pour la somme de 2,5 millions $.

©Photo gracieuseté

LAC-SIMON. La Congrégation Sainte-Croix a conclu une nouvelle entente avec les acquéreurs du Domaine des Pères, situé à Lac-Simon.

Les nouveaux propriétaires devaient payer la somme de 2,2 millions $ le 20 mars dernier pour acquérir officiellement l'endroit.  Une nouvelle entente privée a toutefois été signée entre les deux parties.

Nous avons signé une entente à l'amiable. Tout est en règle pour le moment.

-Robert Bélanger

«On ne peut pas dévoiler les détails», précise le directeur administratif de la Province canadienne de la Congrégation de Sainte-Croix, Robert Bélanger qui rappelle que les nouveaux propriétaires sont à jour dans les intérêts à payer.  

Rappelons que la Congrégation Sainte-Croix a déjà déposé une plainte au tribunal visant à faire annuler la vente parce que la compagnie à numéro 9295-2985 au nom de Alexandre Desprès, soit l'acquéreur, devait payer 44 000 $ en intérêts avant le 20 septembre 2016.  Plusieurs autres clauses du contrat n'étaient pas respectées comme le paiement à Hydro-Québec et l'obtention d'une couverture d'assurances pour l'endroit.  

Tout est maintenant en règle de ce côté, spécifie M. Bélanger. Il n'est donc plus question pour le moment pour la Congrégation de vouloir reprendre le site.

Le Domaine des Pères, qui figure au Répertoire du patrimoine culturel du Québec,  avait été vendu en mars 2014 pour la somme de 2,5 millions $. Une somme de 300 000 $ avait été payée immédiatement.

En mai dernier, le courtier immobilier Luc Poupart agissait en tant que porte-parole des propriétaires de l'endroit pour présenter le projet Manitou qui créerait 50 emplois au Domaine des Pères. Le Manitou, qui consistait à un complexe hôtelier où l'on retrouve 20 chambres conventionnelles ainsi que 80 chambres en cabane, devait ouvrir ses portes en 2017.