Sections

Un bel été pour l’OBV RPNS


Publié le 5 octobre 2017

L’agente de projets à l’OBV RPNS, Stéphanie Leduc, prélevant un échantillon de plante aquatique.

©Photo gracieuseté

BILAN. L’Organisme de bassins versants des rivières Rouge, Petite Nation et Saumon (OBV RPNS) dresse un bilan positif de ses activités estivales sur l’ensemble de son territoire.

Similairement aux années précédentes, plusieurs employés de l’OBV RPNS ont sillonné le territoire pour réaliser des actions d’acquisition de connaissances, de sensibilisation et de protection des écosystèmes aquatiques, en collaboration avec diverses municipalités des Laurentides et de l’Outaouais. «Ça s’est très bien passé et on est contents de la collaboration des municipalités dans nos projets», indique la coordonnatrice de projets à l’OBV RPNS, Catherine Baltazar. Dans la MRC de Papineau, elle précise que les employés de son organisme ont particulièrement été présents à Papineauville et Duhamel.

Le projet bandes riveraines en santé a été réalisé pour une huitième année consécutive à Papineauville. Ce projet a pour but de constater l’état actuel des bandes riveraines de 51 propriétés et de sensibiliser les riverains quant aux bonnes pratiques à adopter pour les protéger. «Avec les années, pratiquement tous les propriétaires riverains ont été rencontrés pour les sensibiliser», informe Mme Baltazar qui explique qu’il y a de nombreux avantages à avoir des bandes riveraines en santé. «Il y a moins de contaminants qui peuvent arriver au plan d’eau. Ça permet de protéger l’eau d’un réchauffement excessif en faisant de l’ombrage pour conserver une température fraiche qui est propice à la vie aquatique et c’est un bel habitat pour la faune et la flore», résume-t-elle.

Une caractérisation des herbiers de plantes aquatiques des huit lacs habités, à Duhamel, a été effectuée au cours de l’été. Les agents de l’OBV RPNS ont sillonné les plans d’eau de la municipalité, accompagnés par des bénévoles, afin de recenser les différentes familles de plantes présentes. Ces travaux ont également permis de confirmer l’absence de myriophylle à épi dans ces lacs à ce jour. «C’est une très bonne nouvelle pour les associations de lac», estime l’OBV RPNS qui trouve important d’être accompagné de bénévoles du coin afin de les familiariser avec les différentes plantes.

De nombreux prélèvements en vue d’analyser la qualité de l’eau des bassins versants des rivières sillonnant la zone de gestion de l’OBV RPNS ont également été réalisés, notamment, à Duhamel et à Saint-André-Avellin.