Changements à l'assurance-emploi

Réjean
Réjean Turgeon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les six plus importants

La réforme de l'assurance-emploi par le gouvernement Harper est vaste. Et c'est en 2012 qu'Ottawa a apporté plusieurs changements au régime et à ses modalités d'application.

Pour mieux comprendre les enjeux derrière cette réforme, voici la liste des six plus importants changements apportés

1.La création de trois catégories de prestataires: travailleur de longue date, prestataire occasionnel et prestataire fréquent. Ces trois catégories ont des obligations différentes en matière de recherche d'emploi.

2.Une détermination plus précise d'un « emploi convenable ». Les prestataires fréquents devront accepter tout emploi correspondant à leurs compétences, s'il est à moins d'une heure de déplacement de leur lieu de résidence sauf exception, et ce, même à un salaire pouvant être inférieur de 30 % de celui d'avant.

3.La fin d'un projet pilote prolongeant de cinq semaines la durée de prestation dans les régions à haut taux de chômage. Ce projet permettait d'éviter le « trou noir » de certains saisonniers, c'est-à-dire la période entre la fin des prestations et la reprise du travail.

4.L'abolition des Conseils arbitraux et des juges-arbitres du deuxième niveau d'appel. La constitution d'un Tribunal de la sécurité sociale, chaque appel étant entendu par une seule personne.

5.La modification de la prise en compte des gains de travail par l'élimination des exemptions partielles provenant de ces gains. La nouvelle formule prévoit la récupération à 50 % des gains de travail, et cela, dès le premier dollar gagné.

6.Le resserrement des mesures de contrôle des activités de recherche d'emploi.

Organisations: Conseils arbitraux, Tribunal de la sécurité sociale

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Joann Pétrin
    12 septembre 2013 - 22:45

    C est tout des mensonges il advient des Sénateurs qui eux ont fraudées les payeurs de raxes ils sen sauvent comme d abitide je souhaite que les canadien(ES) se revoltent au plus haut point de vouloir leurs têtes et je leurs souhaitent de tout coeur